Mélomanes Côte Sud fait son cinéma #2

La seconde édition du week-end Mélomanes Côte Sud fait son cinéma au Rio aura lieu du vendredi 26 au dimanche 28 avril 2019.


Anciens programmes

|

2019
Dimanche 28 avril 18:30-20:00

dimanche 28 avril #3 : Farinelli.

Film de Gérard Corbiau de 1994, reprise en 2018.
Biopic (romancé) de C. Broschi dit Farinelli, célèbre castrat italien du XVIII° siècle. La bande-son a été particulièrement travaillée ; on peut y entendre des œuvres de Haendel, Porpora... jouées par les Talens Lyriques sous la direction de Christophe Rousset. Pour être au plus près de la voix de castrat, l’IRCAM a mixé une voix de haute-contre et de mezzo-soprano.


2019
Dimanche 28 avril 16:30-18:00

dimanche 28 avril #2 : conférence

Conférence de Denis Gauthier sur les Duos et Chœurs d’Opéra.


2019
Dimanche 28 avril 14:00-15:30

dimanche 28 avril #1 : Rendez-vous de Juillet.

Film de Jacques Becker de 1949, ressorti en 2016.
Une bande de jeunes à Paris, juste après la Libération nourrit le projet d’une expédition en Afrique pour les uns, pratique le théâtre pour d’autres et fréquente un club de jazz où Claude Luter joue son propre rôle. Ce dernier est considéré comme un chef de file de la renaissance du style New-Orleans.
La musique est de Jean Wiener, pianiste, qui a fait les beaux jours du Bœuf sur le Toit dans les années 20 et s’est montré un défenseur de Milhaud, Poulenc, Satie... tout en composant musique "classique" et mélodies jazzy....


2019
Samedi 27 avril 21:00-22:30

samedi 27 avril #4 : 2001, l’odyssée de l’espace...

Cinquante ans après sa sortie, l’occasion de voir - ou revoir - ce film-culte de S. Kubrik dans une version restaurée... et pour y entendre les musiques des Strauss ( Richard et Johann ), G. Ligeti, Khatchatourian...

Hervé Tourneur fera une présentation du film.


2019
Samedi 27 avril 19:00-20:30

samedi 27 avril #3 : Cold War (2018).

De 1949 à 1964, dans un climat de guerre froide entre le Paris bohème et la Pologne stalinienne l’amour impossible d’un musicien épris de liberté et d’une chanteuse passionnée.... La musique nous entraîne du folklore polonais au blues d’un club de jazz - superbes mélodies de Gershwin ! - en passant par une Fantaisie-Impromptu de Chopin pour s’achever sur l’aria des Variations Goldberg par Glenn Gould. Et le tout , dans un noir et blanc somptueux ....