Concert piano flûte

Jean Ferrandis, flûte et Lela Katsarava, piano interprètent six sonates de Bach BWV 525 à 530.
Écrites initialement pour orgue ces six sonates en trio (deux lignes mélodiques aux claviers et la basse exécutée au pédalier), ont souvent été transcrites pour cordes et clavecin, et aussi, ici, pour flûte et piano. Réputées pour leur extrême difficulté d’exécution, elles constituent un des sommets de la musique profane de Bach avec, bien évidemment, les Variations Goldberg.